Formation en Hypnose à Marseille


Formation Hypnose Thérapeutique, Thérapies Brèves, EMDR-IMO à Marseille PACA réservée aux Professionnels de Santé.

Hypnose & Médias Décembre 2017



Nazmiye Guler, ouvrir les yeux - La Semaine.fr

Deux conférences sur l'hypnose médicale sont données à l'hôtel de ville de Metz au mois de novembre. L'une des deux médecins, intervenantes, Nazmiye Guler est convaincue par cette pratique qu'elle utilise depuis cinq ans aux urgences à l'hôpital Mercy où elle exerce mais également en consultation de thérapie brève.
Elle vient d'assurer une nuit de garde aux urgences. Si les traits sont un peu tirés, le dynamisme est toujours là. Sans doute parce qu'elle aime son métier. Nasmiye enchaîne des semaines qui dépassent souvent les 60 heures de travail.

A 42 ans, mariée, elle élève aussi deux ados de 19 et 15 ans. Une de ces femmes, nombreuses, qui savent jongler sur tous les tableaux de la vie. Urgentiste depuis 15 ans, Nasmiye exerce depuis 7 ans à Mercy. C'est dans son bureau de consultations où les plantes s'épanouissent qu'elle reçoit. Très vite, le tutoiement s'installe. Elle est cash, comme on dit. Et c'est sans doute cela que ses patients apprécient. Cash mais pas dure. Nasmiye a le sens des mots. Un bureau pour une urgentiste ? Bizarre. Depuis 5 ans, elle a ajouté une nouvelle corde à son arc : l'hypnose. « J'y croyais sans y croire. Petite, j'essayais d'hypnotiser ma sœur, cela ne marchait jamais. Quand Sandrine Weber m'en a parlé, en bonne cartésienne, je n'étais pas très pour. Elle était convaincue. Nous nous sommes formées ensemble », raconte Nasmiye.

Voilà comment les deux femmes en sont venues à utiliser l'hypnose pour soigner les gens. « L'hypnose fait partie de mes outils thérapeutiques. Elle n'est pas exclusive. Je ne vais pas soigner un infarctus avec. » Nasmiye raconte quelques cas. Une patiente dyalisée rhénale venue pour une réduction de l'épaule qui ne voulait pas subir un lourd suivi médicamenteux. « L'épaule a été réduite en dix minutes sous hypnose. » Avec les enfants, cela marche très bien. Nasmiye les « emmène » dans un univers où ils se sentent bien : le tatami de judo, le terrain de foot. Les petits blessés ne pensent alors plus aux soins qu'ils sont en train de subir mais à leurs exploits sportifs. Elle pratique également « des suggestions d'anesthésie » c'est-à-dire expliquer à un enfant que son bras dort.

Modifier les sensations
« On n'efface pas la douleur, on modifie les sensations. Nous possédons deux aires dans le cerveau qui se déclenchent en cas de douleur. Avec l'hypnose, on agit sur le côté physique », décrit Nasmiye. Dans cette pratique, la notion de confiance est essentielle. Elle constitue le ciment de toute relation médicale. « Les patients nous confient leur corps, ce qui représente un gage de confiance absolue. » Petit à petit, Nasmiye a vu l'hypnose gagner du terrain dans le milieu médical. Aujourd'hui, sur les trente urgentistes que compte le CHR de Mercy, quatre (en plus de Nasmiye et Sandrine) sont formés à cette pratique. Nasmiye communique beaucoup pour dire à ses collègues comme au grand public ce qu'est l'hypnose et surtout mettre en garde contre ceux qu'elle appelle "des charlatans". A l'hôtel de ville de Metz, elle va donner deux conférences « pour démystifier l'hypnose. Dire que cet outil thérapeuthique existe et qu'il peut aider les gens ». Mais seulement s'ils l'acceptent.

Lors des consultations qu'elles assurent depuis deux ans, Nasmiye enseigne à ses patients comment reprendre le contrôle de leur corps. Durant quatre à cinq séances, elle leur donne les clés pour qu'ils accomplissent de l'auto-hypnose. A ceux qui lui disent, « vous m'avez sauvé la vie », elle répond « non, vous vous êtes sauvé la vie ». Nasmiye a toujours voulu soigner les gens. Depuis toute petite, elle veut « se sentir utile ». Elle a donc suivi des études de médecine à Nancy avant de se spécialiser dans la médecine d'urgence. En même temps, elle donnait naissance à ses deux enfants.

Tournesols
D'origine turque, elle est née à Farésberviller et a grandi à Saint-Avold. Sur sa carte d'identité, elle ne s'appelle pas Nasmiye mais Nasmine. Il y a eu un souci lors de la rédaction de son acte de naissance. Nasmiye, prénom de sa grand-mère s'est transformé en Nasmine. Mais tout le monde l'appelle Nasmiye. C'est elle, cette femme qui adore les tournesols. Une fleur en mouvement, qui ne s'épanouit qu'au soleil.
Par Aurélia SALINAS

Le Dr Nazmiye GULER sera intervenante à la formation "Hypnose Douleur Aigüe" au CHTIP en Avril 2018. https://www.formation-hypnose.com/Formation-Hypnose-et-Douleur-Avril-2018-Paris_a91.html

"Hypnose et douleurs": on en parle avec l'AFD 86

L'association française des diabétiques de la Vienne (AFD 86) organise demain samedi, sa seconde conférence de l'année, au lycée Saint-Jacques-de-Compostelle. Ce rendez-vous a pour thème « Hypnose et douleurs ». « La gestion de la douleur, indique Jacqueline Babin de l'AFD 86, concerne tout le monde, cette conférence s'adresse donc à un large public. Mais nous nous sommes interrogés sur ce que l'hypnose pouvait apporter à un patient souffrant de neuropathie diabétique. » Cette conférence sera animée par le Dr Chantal Wood, pédiatre, anesthésiste-réanimateur, responsable du Centre de Douleur Chronique au CHU de Limoges. Elle intervient également au CHU de Poitiers, dans le service de neurochirurgie.

Le Dr Chantal Wood est une des grandes spécialistes de l'hypnose médicale. Elle l'utilise depuis plus de vingt ans. Et cette technique s'adresse à tous. « L'hypnose est un état naturel que tout le monde possède. C'est tout simplement de la concentration. On peut être en état d'hypnose à différents moments de la journée, lorsque vous conduisez et que votre attention est focalisée sur la route. Ou lorsque vous êtes devant votre écran. Dans le traitement de la douleur, on va apprendre à utiliser cette concentration sur autre chose que la douleur qu'elle soit aiguë ou chronique. L'hypnose permet également de développer ses propres ressources comme par exemple dans la gestion de ses émotions... » Présidente de l'association francophone pour vaincre les douleurs, la Deux-sévrienne, Martine Chauvin, partagera son expérience d'une intervention chirurgicale sous hypnose réalisée au CHU de Poitiers.
Conférence « Hypnose et douleurs » (traduite en LSF). Samedi 25 novembre à 14h30, au lycée Saint-Jacques de Compostelle à Poitiers.

Le Dr Chantal WOOD sera intervenante à la formation "Hypnose Douleur Aigüe" au CHTIP en Avril 2018. https://www.formation-hypnose.com/Formation-Hypnose-et-Douleur-Avril-2018-Paris_a91.html


Hypnose & Médias Décembre 2017

Nouvelle Hypnose, Initiation et pratique, de Charles Jousselin

Charles Jousselin nous propose la 4ème édition actualisée de son ouvrage intitulé Nouvelle Hypnose, Initiation et pratique. Paru en octobre 2017 aux Editions Desclée de Brouwer, ce livre est une référence pour découvrir et s’initier à l’hypnose thérapeutique.

Charles Jousselin, praticien hospitalier, docteur en philosophie, formateur et conférencier, est le Président de l’Association française d’Hypnose. Spécialiste dans la prise en charge de la douleur et la pratique hypnotique, il est notamment l’auteur de Douleur, tu perds ton temps (2005).

L’hypnose, de plus en plus présente dans le milieu médical, n’a pas fini de nous surprendre quant à ses multiples bienfaits sur la santé physique et psychologique des personnes accompagnées. Cette thérapie a pour objectif la mobilisation des ressources du patient pour lui permettre d’engendrer les changements indispensables à son bien-être. Il s’agit d’une pratique assez simple en soi, ce phénomène étant naturel pour l’être humain.

Bien entendu, une formation certifiante est nécessaire pour pratiquer correctement l’hypnose sur des patients. Néanmoins, cet ouvrage nous permet de découvrir des techniques respectueuses de l’individualité de chacun. Il offre également des bases solides pour s’initier à l’hypnose thérapeutique. En effet, Charles Jousselin nous propose de la théorie, mais aussi de la pratique, des propositions de réflexions, avec quelques pointes d’humour qui sont loin d’être désagréables.

L’essentiel est là, dans ce livre : explication du processus hypnotique, comment amener le patient à lâcher prise, l’emploi de suggestions, les précautions à prendre, l’installation d’une confiance réciproque et d’un langage spécifique, des exercices divers…
En résumé, un livre passionnant simple et ludique, destiné au plus grand nombre, que l’on soit professionnel de santé ou simple curieux.


Laurence ADJADJ
Directrice d'Hypnotim, Hypnothérapeute, Psychologue. Exerce à Marseille en Hypnose Ericksonienne,... En savoir plus sur cet auteur



Rédigé le Jeudi 28 Décembre 2017 à 00:41 | Lu 395 fois modifié le Mardi 17 Avril 2018

Nouveau commentaire :



Tel : 06 24 64 00 66






Partager ce site
Galerie
DSC_0182
DSC_0946
Etre à l'écoute lors des formations...
DSC_0088
Laurence ADJADJ et Sophie TOURNOUËR à l'occasion de la formation de 2ème année en Thérapies Brèves Orientées Solutions à Marseille
DSC_0160
Formation Hypnose, EMDR à Marseille
Laurent Gross, Formation en Hypnose et EMDR-IMO à Marseille
Laurence GROSS et Laurence ADJADJ au CHTIP